Bientôt le chaos ?

1929 Crash boursier et grave crise économique...

10 ans plus tard débute la 2ème guerre mondiale (en Europe)

2008 début de la plus grave crise depuis...1929 !

2018 sera-t-il le début de la 3ème guerre mondiale ?

A qui profite (profitera encore) le "crime" ?

Plus les ficelles sont grosses et moins on les voit !

STOP !

U.S.A

Oh, You are Crazy!

Please shut up !

Remember that...

Vietnam 1969

Bombes au napalm

Combien de victimes ?

Sans oublier l'IRAK (le gros mensonge) ni l'Afghanistan et la Libye, le "chaos" partout...

FRANCE 20 Avril 2017

238 morts... +1

Royaume-Uni 3 Juin 2017

+ 8 morts...

Et ça continue encore et encore...

C'est que le début, d'accord, d'accord...

(Francis Cabrel)


Caressez moi !

Caress me !

- La course, la compétition, sont dans mon sang, font partie de moi, partie de ma vie. Et cela passe avant tout.

 

                  _____________________

 

 

 

- Lorsque j'ai gagné mon premier grand prix, ce n'est que le lendemain matin que j'ai pris conscience de ce qui m'était arrivé. Je me sentais léger, léger...

 

                                                _____________________

 


 

- La vitesse depuis que je la connais, je n'ai jamais senti de sensations plus fortes.

 

_____________________

 


 

- Tant que je serai compétitif, tant que j'irai de l'avant , je piloterai. Le jour où il me manquera un centième de seconde, je planterai tout.

 

_____________________

 


 

- Aussi longtemps que je courrai, je ressentirai ce besoin de gagner, d'être près de la limite.

 

_____________________

 


 

- J'ai eu deux accidents sérieux mais heureusement, j'en suis sorti complètement indemne. Le risque fait partie de ce métier, et il faut "faire avec" autant qu'il est possible.

 

_____________________

 


 

- On ne peut s'arrêter au milieu du chemin. J'ai su pour l'instant préserver ma motivation. Mon unique objectif reste la recherche de la performance absolue.

 

_____________________

 


 

- J'ai une sorte de force qui me rapproche de Dieu. Pour moi, il est de plus en plus important d'apprendre. D'apprendre Dieu, de comprendre la puissance de Dieu, d'apprendre la foi. Mais je ne suis qu'au début de ma recherche. Ce sera une longue recherche.

 

_____________________

 


 

- Dieu m'influence en tant qu'homme et en tant que professionnel.

 

_____________________

 


 

- Je suis un professionnel et j'ai des responsabilités mais je suis aussi un homme. Mes valeurs personnellement plus fortes que la volonté de ceux qui veulent les changer ou même les détruires.

 

_____________________

 


 

- Certains ont écrit que j'était immortel parce que Dieu me protège. Je peux me blesser ou mourir dans un accident.

 

_____________________

 


 

- Sans le danger, il n'y aurait plus cette notion de prise de risque qui peut faire la différence lors d'une séance de qualification ou au moment de dépasser un adversaire. Comme tout le monde, je n'ai pas envie de me faire mal au volant d'une voiture.

 

_____________________

 


 

- Vous pouvez disparaître en une fraction de seconde. Vous réalisez que vous n'êtes rien et que votre vie peut s'arrêter soudainement. Vous vous demandez alors "est ce que ça vaut la peine? Dois-je continuer et pour combien de temps encore?". Puis vous réfléchissez et vous vous dites "je savais tout ça lorsque j'ai commencé et aujourd'hui je le vis". Soit vous assumez, soit vous abandonnez définitivement. Moi, j'aime trop ce que je fait pour arrêter maintenant.

 

______________________

 


 

- J'ai aimé l'agressivité de Villeneuve et l'intelligence de Lauda. Mais je n'ai jamais cherché à imiter quelqu'un. J'ai toujours voulu prendre le meilleur de chacun et l'interpréter à ma façon.

 

_______________________

 


 

 - Je suis un éternel insatisfait, je suis trois fois Champion du Monde et je veux toujours plus.

 

_______________________

 


 

- Il m'arrive de pleurer ou de m'émouvoir en public... Je suis ainsi. Je suis émotif, je suis né et j'ai grandi comme ça. J'en remercie Dieu, car la vie sans émotion et sans amour n'a pas de sens.

 

_______________________

 

 

 

- Je crois que l’on apprend et que l’on progresse sans arrêt. Nous sommes sans cesse mis à l’épreuve.

 

____________________

 

 

 

- Idéalement nous sommes ce que nous pensons. Dans la réalité, nous sommes ce que nous accomplissons.

 

 

 

_______________________

 


-Le jour est encore loin ou je dirai « Ayrton tu as profité de ton potentiel,  ça y est tu l'as atteint. Peut être a-t-on seulement atteint un moment pareil lorsque l'on est mort. Mais peut-être même pas encore...

 

 

 

_______________________

 


 

-Il y a la voiture.Je me glisse dedans, comme si je mettais un manteau. Je m'habille quasiment de la voiture.

 

 

 

_______________________

 


 

-Je suis là, dans le présent, mais en même temps je suis plus loin que moi-même, plus loin que la réalité. Je suis dans le futur.

 


 

_______________________

 


 

-Je suis incapable de renoncer , parfois ce serait mieux. Je vis encore. C'est une réussite.

 

 

 

_______________________

 


 

-Certains je le sens m'aiment ; D'autres et ça je le ressens très intensément, me détestent. C'est très difficile de trouver un équilibre dans ce miroir de sentiments. Et finalement tout cela conduit à ce que je vive de manière de plus en plus solitaire.

 

 

 

_______________________

 


-Quand je parle aux ingénieurs et aux mécaniciens(..) Je parle avec les yeux, les mains, et je fais partager mes émotions qui sont nombreuses et si fortes. Je veux exprimer le bonheur et la frustration dans leur véritable mesure.J'ai envie que les gens qui travaillent sur la voiture se sentent impliqués au point d'éprouver la même chose que moi.

 

 

 

_______________________

 


 

-Plus on avance dans sa carrière, plus les progrès relèvent du détail. Au niveau qui est le mien, je continue à chercher mes limites.

 

 

 

_______________________

 


 

-Cela fait partie de mon métier de donner l'impression que je gagne facilement.

 

 

 

_____________________

 

 

 

-J'entends vivre pleinement, intensément, car avec moi, il ne peut en être autrement, c'est dans ma nature. Etre grièvement blessé ruinerait mon existence, je ne peux songer un seul instant à me retrouver cloué sur une chaise ou gisant sur un lit d'hôpital. Si un accident fatal doit survenir, tout ce que j'espère, c'est que la mort soit instantanée.

 

 

 

 

 


 

 

 

 

A propos de la technique:

 

"Les machines ont diminué le caractère

et c'est le caractère que les sponsors et le public recherchent.

Au sommet, vous avez quelques caractères ayant un conflit de personnalité;

les autres, sans bons résultats, n'ont aucune crédibilité.

Nous devons réduire les coûts pour revenir à une époque

où l'emphase est sur les gens et non les ordinateurs."

 

 

 

A propos de l'informatique embarquée:

 

 "Je veux que mes propres limites soient défiées par quelqu'un fait de la même chair et où la différence est entre les cerveaux et l'expérience et l'adaptation au circuit.

Je ne veux pas être défié par l'ordinateur de quelqu'un.

Si je donne 100% à mon pilotage, qui est autant mon passe-temps que mon métier, je peux me battre contre n'importe qui, mais pas contre des ordinateurs."

 

 

 

 

A propos de Dieu:

 

"Si vous avez Dieu de votre côté, tout devient clair.

J'ai reçu un don de Lui. Mais, bien sûr, je pourrais me blesser ou me tuer comme tout le monde.

Ce savoir, cet instinct de conservation, c'est ce qui vous garde entier.

Il n'y a pas de limite au savoir, ni à la compréhension ou à la paix que vous pouvez obtenir en creusant toujours plus loin.

Je prie régulièrement, non parce que c'est une habitude

mais parce que cela a innové ma vie.

Je vais rarement à l'église car le seul moment où je me sens vraiment bien dans une église,

c'est lorsqu'il n'y a personne."  

 

 

 

Sur sa qualification à Monaco en 1988:

 

"J'étais presque deux secondes plus rapide que tous les autres.

Et soudainement j'ai réalisé que je ne pilotais plus la voiture consciemment.

Ça m'a fait peur car j'ai réalisé que j'étais passé au-delà de ma compréhension consciente."

  

 

Sur ses motivations: 

 

"Gagner est la plus importante chose pour moi.

Les quelques secondes de plaisir que j'obtiens lorsque je dépasse ou je prends la pole position ou je gagne une course est ma motivation."

 

 

 

Sur la victoire:

 

  

"Être deuxième, c'est d'être le premier parmi ceux qui perdent.

Gagner, c'est comme une drogue... Je ne peux me contenter d'être deuxième

ou troisième peu importe les circonstances."

 

À la veille de la saison 1994

"Les voitures sont très rapides et difficiles à conduire.

Il y aura beaucoup d'accidents cette saison et je me risquerais même à dire

que nous serons chanceux si rien de vraiment sérieux ne se produit."

 

 

À la veille de sa course à Imola

"Ma voiture réagit un peu nerveusement sur ce type de surface.

Ça vient de l'aérodynamique spéciale mais une grande part vient aussi d'une difficulté avec la suspension."

 

 

Après avoir été conseillé de se retirer de la course suite à l'accident fatal de Roland Ratzenberger

"Il y a certaines choses sur lesquelles nous n'avons aucun contrôle.

 

Je ne peux arrêter, je dois continuer !